Staedel und Weihnachtsmatkt 11.12.14

Pour notre dernière sortie de l'année, nous nous sommes retrouvés au Städel  pour une visite guidée : "de l'art moderne à l'art contemporain".


La première salle consacrée à l'art moderne est dédiée à Max Beckman qui dirigea de 1925 à 1933 l'école de l'art (die Städelschule). En 1929, il y fut nommé professeur. Face à l'entrée, nous avons pu y admirer une de ses compositions artistiques sur la musique de Jazz au centre de laquelle se cache une tête de poupée et un vase  avec quelques tulipes. L'ensemble est quelque peu mystérieux.


Quelques salles plus loin, nous avons contemplé des œuvres de Manet et de Renoir. Dans cette même salle, la guide a attiré notre attention sur une œuvre de Battenberg: un tableau très bien construit montrant une succession de 3 ou 4 portes ouvertes vers l'intérieur devenant toutes de plus en plus petites dégageant  une très grande profondeur au centre de laquelle apparaît une femme vue de dos.

Dans la salle des impressionnistes, un tableau " la fenaison" d'un peintre peu connu, Chintreuil, côtoie les œuvres de grands maîtres tels que Mannet, Lieberman et Franz Marc (le chien dans la neige).


Nous avons poursuivi notre visite dans le hall du jardin. En 2008, la réalisation de l'agrandissement du musée fut laissé aux architectes de Francfort: Schneider et Schumacher qui qualifièrent leur projet de " bijoux lumineux le jour, tapis de lumière la nuit".
Au niveau du " foyer Metzler", (une magnifique salle d'où l'on peut voir une partie du jardin parsemé de hublots éclairés) un splendide escalier en marbre blanc mène à un immense espace de 3000 m²: le hall du jardin.  Cette grande pièce est caractérisée par une voûte ondulée qui repose  uniquement sur 12 piliers de béton.
Dans cette salle, une importante collection d'art contemporain où la recherche de la simplicité des formes et des couleurs domine (jusqu'à 350 œuvres) a trouvé sa place. Nous nous sommes arrêtés devant 2 tableaux de Richter "sortie en canot "et de Feininger "le village de Gelmeroda".  Notre visite s'est achevée devant une œuvre d'art? Une double corde de 10 mètres de long qui pend de la voûte jusqu'au sol et invite les visiteurs à monter jusqu'à ses hublots lumineux. Est-ce de l'art?


Cette soirée s'est achevée autour d'une bonne tarte flambée et d'un bon verre de vin blanc dans une très bonne ambiance.   
.

Anne-Marie Hahn-Gillard

Besuch im Staedel-Museum am 11.12.2014

 

Zum wiederholten Mal trafen sich am 11.12.2014 kunstinteressierte Mitglieder und Freunde des Elsässer-Clubs im Staedel-Museum, wo Sie unter sachkundiger Führung einer Kuratorin des Hauses einen Querschnitt der deutschen und europäischen Malerei seit der zweiten Hälfte des 19. Jahrhunderts genießen konnten: Dies fing an mit Werken berühmter Symbolisten/Naturalisten wie Böcklin, Liebermann, von Stuck etc. ging weiter mit Bildern von Impressionisten wie Manet und Marie Bertuch und fand seinen Höhepunkt bei Vertretern der Expressionismus; von Letzteren konnten wir beispielsweise die Werke „Blumen und Keramik“ von Matisse und „Eifersucht“ von Munch bewundern.

Mit der Führung durch diese Ausstellung hatte es jedoch nicht sein Bewenden, vielmehr folgte danach noch ein besonderer Leckerbissen, nämlich ein kurzer Besuch der neuen unterirdischen Ausstellungsräume des Museums. In diesen Räumen werden vorzugsweise Werke der modernen und abstrakten Kunst gezeigt, hat das Staedel-Museum doch nach Angaben der Kuratorin ca. 1.200 Kunstwerke der Sammlungen der Deutschen Bank und der DZ-Bank erhalten.

Zum Schluss konnten die Teilnehmer noch einen Blick auf die Einbettung der neuen unterirdischen Ausstellungsräume in den Garten des Museums werfen, wobei die aus dem Rasen ragenden, erleuchteten bullaugen-förmigen Oberlichter der Kuppel dieser Räume den Betrachter besonders beeindruckten.

Die geistigen Genüsse dieses Museumsbesuches fanden anschließend – wie jedes Jahr – ihre gelungene Abrundung in einem gemeinschaftlichen Besuch des Frankfurter Weihnachtsmarktes bei Flamme-Kuchen und Elsässer Wein.


H .Heide, den 12.1.2014