Soirée lecture

Soirée lecture du 13 mai 2014

Cette soirée avait été organisée à l’initiative de la S.E.A.L., Société des Écrivains d’Alsace et de Lorraine et du Territoire de Belfort, conjointement avec le Club des Alsaciens, l’U.F.E. et le lycée Victor Hugo, qui avait mis sa salle de conférences à disposition.

Après une courte introduction de notre président André Fricker la parole a été donnée à Monsieur Gérard Cardonne, vice-président de la S.E.A.L. Dans la suite de la manifestation A. Fricker fera la présentation des différents auteurs avant leurs prises de parole respectives.

Gérard Cardonne est un écrivain et voyageur français originaire de Colmar. Il est aujourd'hui un militant de l'humanitaire qui a écrit une quarantaine d'ouvrages sur des thèmes de société, notamment les droits des femmes dans le monde.

Il a écrit plusieurs romans dont L’or du Rhin, le vent du Ried, Les amants du Rhin, J’ai rencontré le Petit Prince, la Sultane debout, la Bague de Riquewihr, Franziska, le Tunnel …

Des contes : Le chevalier de Saint-Louis traduit en allemand, Noël dans tous ses états, illustré par Tomi Ungerer,

Devenir Alsaciens (un de ses derniers ouvrages de 2014) préfacé par Philippe Richert. Prés. de la région d’Alsace

Plusieurs livres sur la gastronomie : La cigogne et le chou, cuisine au bout du monde, À table, tous les 3 traduits en allemand.

Gérard Cardonne nous a lu un paragraphe d’un de ses livres qui retrace la prise du monastère de Monte Cassino par les troupes alliées vers la fin de la deuxième guerre mondiale. Il décrit avec un réalisme saisissant une scène de combat rapproché où la mort rôde et s’abat de façon implacable.

Gérald Pietrek est un auteur français né à Reims et qui vit en Alsace depuis presque un demi-siècle. Il a publié plus d’une dizaine d’ouvrages d’aventure, de fiction, de poésie et surtout historique, par exemple :

La malédiction du Hagelschloss qui retrace le destin de Georges Schneider l’étrange «prophète de Hœnheim» disparu en 1804 à proximité du Hagelschloss, un ancien château non loin du Mont Sainte-Odile, où il était certain de trouver un trésor.

Le mystérieux « sac à roulettes » du salon du livre de Colmar

Elisabeth Eppinger « Fleur précieuse d’Alsace »

Une chronologie de l’infortunée République de Weimar, qui retrace cette époque de 1914 à 1934,

Berlin 13 août 1961 – Témoignage Le 9 novembre 1989, tombait le « mur de Berlin ». L’édification de ce « mur de la honte » avait débutée au petit matin d’un dimanche s’annonçant tranquille, le 13 août 1961.

L’Auteur, alors âgé de 19 ans, séjournait en Allemagne. Pendant des semaines, il a vécu en direct les événements stupéfiants liés au coup de force des autorités de l’Allemagne de l’Est, coupant hermétiquement en deux l’ancienne capitale du Reich.

Gérald Pietrek nous a lu un paragraphe de son ouvrage « Le mystérieux sac à roulettes ». Lors du salon du livre de Colmar un de ses confrères venait de sortir des livres de son sac à roulettes, trébucha alors puis se trouva happé par ce sac qui s’avéra être … une machine à remonter le temps. L’auteur nous a narré cette aventure dans le style évocateur de mystère qui est le sien. Il nous confiera à la fin de son intervention que son infortuné confrère finalement réapparaîtra pour s’extirper du sac après un séjour mouvementé dans le Paris de la Révolution, où il aura rencontré successivement l’enfant royal Louis XVII et l’accusateur public Fouquier-Tinville !

Martial Debriffe vit depuis plus de quinze ans en Alsace. Diplômé en droit des assurances, il est passionné d’histoire et grâce à André Castelot, il publie son premier ouvrage sur la Duchesse du Maine.

Il dédicace aujourd'hui entre autre « La Malédiction des Freudeneck », un roman historique d'espionnage. Le destin bouleversant d'un couple de jeunes Berlinois condamnés à quitter leur pays. Une saga historique passionnante, au cœur de l'immense puissance impériale de Guillaume II, dans l'Allemagne des années 1910.

Conte-moi l'Alsace en Alsace... ... le patrimoine culturel est chargé de contes et de légendes qui éclairent son histoire. L’auteur a épluché les archives en quête d'anecdotes et de détails méconnus sur les faits les plus marquants de la région. Cet ouvrage allie la légende à la connaissance. Connaissance de la région, connaissance des gens.

La fleur de l'ombre : jeune directrice d'édition, Estelle découvre à la mort de sa mère qu'elle n'est pas le fruit d'un amour de permission mais la fille d'un soldat allemand disparu sur les plages du débarquement de Normandie. Elle se lance sur les traces de cet homme…

Martial Debriffe nous a lu un passage de ce livre. La jeune femme erre sur la plage et interroge le vide qui l’entoure. Le style est sobre.

Pour conclusion, Gérard Cardonne nous donne sa définition de la littérature : « C’est dessiner une porte sur un mur infranchissable, puis ouvrir cette porte ».

Cette soirée lecture fut une escapade du réel, une succession d’émotions.

Robert Caron