Martingans

Als wir vor dem Gasthof „zum Taunus“ ausstiegen, kam uns bereits ein fast wunderbarer Weihnachtsduft entgegen, der uns Appetit machte auf „Die  MARTINSGANS“.

 

Wir waren alle gespannt, weil es hieß: Die beste Gans weit und breit. Und es hat gestimmt!

Die Gans war, wie sie sein sollte;  die Haut knusprig und das Fleisch zart wie Butter, die gefüllten Klöße, das Rotkraut und die glacierten Maronen, alles hausgemacht. Die Dessertkarte war  verlockend und die Runde Schnaps von Malou hat uns auch gut getan.

 

Vielen Dank Malou für die gute Adresse und vielleicht im nächsten Jahr wieder in so einer gemütlichen Runde.

Astride Kittel

Cette sortie « Stammtisch » traditionnelle a été organisée à l’extérieur de Francfort selon une proposition de notre amie Malou, où l’on mange, dit-on, la meilleure oie de la région.

 

Pour l’occasion la totalité du restaurant avait été réservée par le C.A.F.E. pour le déjeûner (c’était le jour de fermeture hebdomadaire habituelle) et nous avons réussi à faire salle comble.

 

L’atmosphère était campagnarde, il nous a été proposé une salade aux lardons en guise de hors d’œuvre, et puis est venu le plat de résistance : de gros morceaux d’oie nappés d’une excellente sauce liée et garnis de châtaignes, de choux rouges et de quenelles de pomme de terre (Knödel). Pour accompagner le tout un pinot noir du Rheingau nous a été proposé mais bien des convives se sont laissé tenter par un verre de Schnaps pour faciliter la digestion.

 

Nous ne pouvons que conseiller au lecteur de s’arrêter à l’auberge « Gasthaus zum Taunus » à Wehrheim-Obernhain, par exemple lors d’une prochaine visite au Hessenpark (de là on peut y aller à pied). C’est une halte qui en vaut la peine.

Robert Caron